Jour 74 – La Pentecôte

Sous la conduite de l’Esprit

Quand je demande à de jeunes parents qui viennent demander le baptême pour leur enfant ce qui les motive pour cette démarche, ils me répondent souvent : « Nous voulons transmettre à nos enfants les valeurs qui sont importantes pour nous et que nous essayons de vivre ». Le souci de transmettre le meilleur de ce qui nous fait vivre pourrait-il être absent de la Trinité ? Si l’esprit de famille est si important dans nos familles humaines, comment ne pas penser qu’il est aussi important dans la famille trinitaire ?

1. Signe de croix

Au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit. Amen.

2. Silence

(« Voyez comme il est grand l’Amour dont le Père nous a comblés; Il a voulu que nous soyons enfants de Dieu, et nous le sommes ». Que cette affirmation de Paul, qui est notre vérité profonde, habite notre conscience. Faisons silence.)

3. Prions avec l’Église

Aujourd’hui, Seigneur, par le mystère de la Pentecôte, tu sanctifies ton Église chez tous les peuples et dans toutes les nations; répands les dons du Saint-Esprit sur l’immensité du monde, don de sagesse, d’intelligence, de conseil, de force, de connaissance, de crainte et de piété, et continue dans les cœurs des croyants l’œuvre d’amour que tu as entreprise au début de la prédication évangélique. Par Jésus Christ, ton Fils, notre Seigneur et notre Dieu qui règne avec toi et le Saint-Esprit, maintenant et pour les siècles des siècles. – Amen.

.

.

4. Évangile

Alléluia. Alléluia. Viens, Esprit Saint ! Emplis le cœur de tes fidèles ! Allume en eux le feu de ton amour ! Alléluia.

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean (20, 19-23)

C’était après la mort de Jésus ; le soir venu, en ce premier jour de la semaine, alors que les portes du lieu où se trouvaient les disciples étaient verrouillées par crainte des Juifs, Jésus vint, et il était là au milieu d’eux. Il leur dit : « La paix soit avec vous ! »
Après cette parole, il leur montra ses mains et son côté.
Les disciples furent remplis de joie en voyant le Seigneur.
Jésus leur dit de nouveau : « La paix soit avec vous ! De même que le Père m’a envoyé, moi aussi, je vous envoie. »
Ayant ainsi parlé, il souffla sur eux et il leur dit :
« Recevez l’Esprit Saint. À qui vous remettrez ses péchés, ils seront remis ; à qui vous maintiendrez ses péchés, ils seront maintenus. »

– Acclamons la Parole de Dieu. – Louange à Toi, Seigneur Jésus !

Commentaire :

Il nous faut plonger sans tarder dans ce moment de vie qui est de « l’éternel présent ». Le Ressuscité n’a pas le souffle aussi court qu’il se soit éteint à la fin de l’événement que nous rapporte ce texte. Ce souffle du Ressuscité est aussi éternel que Lui. Ce souffle qui a incarné le Fils dans le sein de Marie, veut aussi incarner spirituellement le Ressuscité dans chacune de nos vies !

« C’était après la mort de Jésus; le soir venu, en ce premier jour de la semaine … » C’était le soir de Pâques. Le souffle du Ressuscité appartient à l’événement pascal. Dans le même mouvement où Jésus a remis son esprit entre les mains du Père, l’Esprit était répandu sur les disciples et sur les croyants : « Jésus vint; Il était là au milieu d’eux; il les conduit dans la paix, puis il souffle sur eux et il les envoie ». Tout cela est le même mouvement, le même mystère pascal, aube de la création nouvelle. Gardons en mémoire ce chapitre 2 de la genèse : « (07) Alors le Seigneur Dieu modela l’homme avec la poussière tirée du sol; il insuffla dans ses narines le souffle de vie, et l’homme devint un être vivant. » Quand Dieu crée, il est question de souffle; et quand il est question de souffle, c’est que Dieu re-crée. 

« Alors, il leur montra ses mains et son côté ». C’est là que nous reconnaissons l’Esprit Saint, l’Esprit de Dieu. Ces mains et ce côté caractérisent l’Esprit. C’est l’Esprit de la Passion. L’Esprit se dit dans l’échange d’Amour entre le Père et le Fils, échange d’Amour dont l’expression parfaite est la Passion-Résurrection de Jésus. C’est cet Esprit qui est répandu. Les seuls fruits qu’il pourra porter seront des fruits d’échange d’amour. Le Père veut nous recréer dans l’Esprit pour l’amour. C’est pourquoi, écrira saint Paul, il nous faut renoncer au vieil Homme qui est en nous pour renaître dans la liberté des enfants de Dieu.

5. Séquence à l’Esprit Saint

Viens, Esprit Saint, en nos cœurs et envoie du haut de ciel un rayon de ta lumière.
Viens en nous, père des pauvres, viens, dispensateur des dons, viens, lumière de nos cœurs.
Consolateur souverain, hôte très doux de nos âmes, adoucissante fraîcheur.
Dans le labeur, le repos ; dans la fièvre, la fraîcheur ; dans les pleurs, le réconfort.
Ô lumière bienheureuse, viens remplir jusqu’à l’intime le cœur de tous tes fidèles.
Sans ta puissance divine, il n’est rien en aucun homme, rien qui ne soit perverti.
Lave ce qui est souillé, baigne ce qui est aride, guéris ce qui est blessé.
Assouplis ce qui est raide, réchauffe ce qui est froid, rends droit ce qui est faussé.
À tous ceux qui ont la foi et qui en toi se confient donne tes sept dons sacrés.
Donne mérite et vertu, donne le salut final, donne la joie éternelle. Amen.

Commentaire

La paix et l’envoi sont fruits de la résurrection; L’Esprit Saint accompagne nos libertés dans leur mise en œuvre.  « On ne peut trouver aucun repos, qu’en conformant ses pensées à la volonté de Dieu, sans contredire en rien ». Dante Alighieri résumera la pensée de saint Augustin dans ce célèbre verset : « C’est dans sa volonté que notre paix habite ». L’Esprit Saint n’est pas la récompense à nos efforts de mortification, mais ce qui les rend possibles et fructueux. Il n’est pas seulement à la fin mais également au début du processus : « Si, par l’Esprit, vous tuez les agissements de l’homme pécheur, vous vivrez ». C’est en ce sens qu’il est dit que la paix est « un fruit de l’Esprit »; elle est le résultat de nos efforts, rendus possibles par l’Esprit du Christ.

.

.

6. Prière universelle

En cette fête de la Pentecôte, avec tous les priants, demandons à l’Esprit de feu d’écouter nos prières pour l’Église et pour le monde.

Envoie ton Esprit, Seigneur, et tout sera créé !

Viens, Esprit de sainteté, dispensateur des dons, donne à ton Église de devenir davantage sel de la terre. Trésor de biens et donateur de vie, nous te prions.

Viens, Esprit de sainteté, consolateur souverain, panse les plaies des victimes de la violence et de la guerre. Trésor de biens et donateur de vie, nous te prions.

Viens, Esprit de sainteté, lumière de nos cœurs, éclaire les décisions de nos chefs d’États, de nos ministres. Trésor de biens et donateur de vie, nous te prions.

Viens, Esprit de sainteté, Père des pauvres, remplis jusqu’à l’intime le cœur de tes fidèles rassemblés en ce jour. Trésor de biens et donateur de vie, nous te prions.

Esprit de lumière, hôte très doux de nos cœurs, écoute nos prières, exauce-nous, toi qui règnes pour les siècles des siècles. – Amen

7. Psaume

Ô Seigneur, envoie ton Esprit, qui renouvelle la face de la terre !

Bénis le Seigneur, ô mon âme; Seigneur mon Dieu, tu es si grand !
Quelle profusion dans tes œuvres, Seigneur ! La terre s’emplit de tes biens.
Tu reprends leur souffle, ils expirent et retournent à leur poussière.
Tu envoies ton souffle : ils sont créés; tu renouvelles la face de la terre.
Gloire au Seigneur à tout jamais ! Que Dieu se réjouisse en ses œuvres !
Que mon poème lui soit agréable; moi, je me réjouis dans le Seigneur.

8. Envoi

Évangile selon saint Luc (1, 35-37)

L’ange lui répondit : « L’Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre; c’est pourquoi celui qui va naître sera saint, il sera appelé Fils de Dieu.
Or voici que, dans sa vieillesse, Élisabeth, ta parente, a conçu, elle aussi, un fils et en est à son sixième mois, alors qu’on l’appelait la femme stérile. Car rien n’est impossible à Dieu. »

Toutes proportions gardées entre nous et celle qui est l’Immaculée Conception, n’y-a-t-il pas, dans ces quelques lignes de saint Luc, quelque chose qui nous concerne : L’Esprit Saint viendra en toi, et fera que « ce n’est plus toi qui vis, c’est le Christ qui vit en toi; c’est pourquoi tu es appelé à la sainteté dans le Christ puisque la volonté de Dieu, c’est que tu deviennes fils dans le Fils. Et voici que ce monde autour de toi est aussi sous l’ombre de l’Esprit, lui qui paraît si stérile et voué à la mort. Ce monde-là est vaincu dans mon mystère pascal; le Royaume y est déjà présent, même si cela ne se voit pas encore clairement. Car rien n’est impossible à Dieu. Je t’envoie pour y témoigner de la réconciliation.  À qui vous remettrez ses péchés, ils seront remis ; à qui vous maintiendrez ses péchés, ils seront maintenus. 

9. Prière sur le monde

Je l’aime, ce monde.
Qu’est-ce qui t’a pris, Seigneur,
De créer un monde pareil ?
Ce monde où résonnent les mots de précarité,
Chômage, licenciement, maladie, peur, violence.
Et pourtant, Seigneur, je l’aime ce monde.

C’est dans ce monde que tu m’appelles à naître,
À me compromettre, à me laisser réveiller par ces cris :
Liberté, dignité, justice, solidarité,
Fête, réconciliation.

C’est dans ce monde que tu nous appelles à créer, à innover.
C’est dans ce monde que nous voulons, à ta suite,
Prendre des risques, tâtonner,
Marcher sans toujours connaître le chemin.
Chemin de douleur, sans doute, mais surtout
Chemin d’humanité, d’enfantement, de naissance, d’incarnation.

Témoignage, Action Catholique Ouvrière (dans Eglise d’Arras n° 7, 3 avr 2009)

.

.
.

À demain !

4 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *