Jour 5 : « Car il est fidèle, celui qui a promis »

Avançons-nous donc vers Dieu avec un cœur sincère et dans la plénitude de la foi, le cœur purifié de ce qui souille notre conscience, le corps lavé par une eau pure. Continuons sans fléchir d’affirmer notre espérance, car il est fidèle, celui qui a promis. Soyons attentifs les uns aux autres pour nous stimuler à vivre dans l’amour et à bien agir.

L’épître aux Hébreux, en son dixième chapitre, nous invite, pour ce jour 5, à cette belle attitude intérieure : avec une assurance ferme, les yeux fixés sur Jésus-Christ, Lui qui est à l’origine et au terme de notre foi.

1. Silence

Disposons-nous intérieurement et physiquement à la rencontre – décidons-nous intimement pour la prière.

2. Signe de croix

Au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit. Amen.

3. Entrons dans la prière de l’Église

« Dieu, qui renouvelles ce monde au moyen de tes sacrements, fais que ton Église progresse par ces biens du ciel et ne manque jamais de tes secours ici-bas. Nous te le demandons par Jésus, le Christ, qui vit et règne avec Toi dans l’unité de l’Esprit pour les siècles des siècles. Amen »

4. Hymne

Comme le feu calcine l’arbre mort jusqu’aux racines,
Quand le péché nous domine, Esprit de Dieu, purifie-nous.

Comme le fleuve entraîne les torrents jusqu’à la plaine,
Que ta puissance reprenne nos forces vives dispersées.

Comme autrefois ton souffle dans la mer fit une route,
Quand nous submerge le doute, dans l’impossible ouvre une issue.

Invente encore aux hommes les chemins de leur exode ;
Viens à ton heure et consomme l’œuvre accomplie par Jésus Christ.

” Calme ma crainte, Toi, mon seul Bien “

5. Évangile

 Évangile de Jésus Christ selon saint Jean (4 / 43 – 54)

6. Commentaire

Jésus a enseigné deux jours chez les Samaritains. Alors ceux-ci dirent à la femme que Jésus avait rencontrée sur le bord du puits : « Ce n’est plus à cause de ce que tu nous as dit que nous croyons ; nous l’avons entendu nous-mêmes et nous savons que c’est Lui le Sauveur du monde ». Ils ont cru sur la Parole.

Beaucoup de gens, à Jérusalem, avaient cru en Jésus « à cause des signes qu’il avait accomplis ». Mais, précisait l’Évangile : « Jésus n’avait pas confiance en eux parce qu’il les connaissait tous et n’avait besoin d’aucun témoignage sur l’Homme ».

Arrive ce fonctionnaire royal. Il demande à Jésus de descendre à Capharnaüm pour guérir son fils qui va mourir.

Cet homme ne porte-t-il pas ce qui pourrait être notre prière ? Descends Jésus, il y a danger chez nous, par forcément pour les enfants, mais pour les personnes âgées, les personnes fragiles ; et nous nous sentons tous en danger. Descends Jésus !

« Si vous ne voyez pas de signe et de prodige, vous ne croirez donc pas ! ». 

Le fonctionnaire royal ne relève pas l’objection. Il réitère l’urgence : « Seigneur, descends, avant que mon enfant se meure ! »

L’objection de Jésus n’était pas une dérobade. Il sait l’urgence. Il y répond : « Va, ton fils est vivant ». Il ne prend pas le temps des deux jours de marche qui auraient été nécessaire pour aller de Cana à Capharnaüm. Il est la Vie ; Il ne peut que la communiquer.

Il appelle le fonctionnaire royal à purifier sa demande ou plutôt son attitude intérieure. Jésus le conduit à purifier sa foi.

Ce papa va croire sans voir le signe ; il crut à la Parole que Jésus avait dite et il partit. Sa foi a précédé le signe. Puis, devant la guérison effective de son enfant : « il crut – lui et toute sa famille ». Sa foi n’est plus seulement : « Je crois que cette parole est vraie » ; Sa foi devient « attachement à la personne du Christ » et elle devient contagieuse.

Nous pouvons demander au Seigneur de descendre au cœur des dangers qui nous menacent ; demandons-Lui, en même temps, de nous conduire vers une foi authentique et affermie. Croyons qu’il nous précède et nous attend partout où les Hommes sont en souffrance.

7. Louange

Entrons dans la louange pour ce Dieu qui prend soin !

Qu’il soit béni, le Dieu et Père de notre Seigneur, Jésus, le Christ ! Il nous a bénis et comblés des bénédictions de l’Esprit, au ciel, dans le Christ. 

R/ À la louange de sa gloire.

Il nous a choisis, dans le Christ, avant que le monde fût créé,
pour être saints et sans péchés devant sa face grâce à son amour. 

R/À la louange de sa gloire.

Il nous a prédestinés à être, pour lui, des fils adoptifs par Jésus, le Christ.

R/À la louange de sa gloire.

Ainsi l’a voulu sa bonté, à la louange de gloire de sa grâce, la grâce qu’il nous a faite
dans le Fils bien-aimé. 

R/À la louange de sa gloire.

En lui, par son sang, nous avons le rachat, le pardon des péchés.

R/À la louange de sa gloire.

C’est la richesse de sa grâce dont il déborde jusqu’à nous en toute intelligence et sagesse. 

R/À la louange de sa gloire.

Il nous dévoile ainsi le mystère de sa volonté,
selon que sa bonté l’avait prévu dans le Christ

R/À la louange de sa gloire.

Pour mener les temps à leur plénitude, récapituler toutes choses dans le Christ,
celles du ciel et celles de la terre. 

R/À la louange de sa gloire.

8. Prière d’intercession

Dieu libre et saint, enseigne-nous ta loi de liberté.

R/ Enseigne-nous ta loi de liberté.

Ouvre notre esprit au sens caché de l’univers. R/

Détache-nous des idoles formées par nos désirs. R/
Apprends-nous à donner de notre nécessaire. R/

Ne nous laisse pas asservir par l’argent. R/

Donne à tous la joie de travailler à ton œuvre. R/

Fais-nous voir en tout homme l’homme libéré par le Christ. R/

9. Notre Père

Notre Père, qui es aux cieux,
que ton nom soit sanctifié,
que ton règne vienne,
que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour.
Pardonne-nous nos offenses,
comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés.
Et ne nous laisse pas entrer en tentation
mais délivre-nous du Mal.

Amen.

10. Terminons avec Marie

« Soutiens nos croix de l’aujourd’hui, entre tes mains, voici ma vie »

À demain !

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *