Jour 9 : « Par ses blessures »

« Par ses blessures, nous sommes guéris » (Is 53, 5)

Vendredi de Carême : selon la tradition, entrons dans un certain silence, un certain dépouillement pour méditer, à l’aide de ce Chemin de Croix, la Mort et la Passion de Jésus.

Chemin de Croix de guérison

Jésus me demande de lui donner tout le mal qui m’est arrivé et que j’ai fait, et Il me donne les bons moments et grâces divines du passé, du présent et du futur.

Pendant la méditation, à chaque station, on peut dire :
«
Nous t’adorons, ô Christ, et nous te bénissons, car tu as racheté le monde, par ta Sainte Croix. » Et Prier : Un « Notre Père », un « Je vous salue Marie »

( Pour une méditation soutenue musicalement, actionner le lien figurant en bas de page )

Première station : Jésus est condamné à mort

Première station : Jésus est condamné à mort. Gravure sur bois, église Notre-Dame du Travail, Paris.

« Mon enfant, donne-Moi chaque occasion où tu as condamné autrui, et celle où tu as été condamné injustement, et tiens-toi ici en Ma présence, tranquillement, sans te plaindre.
Je te donnerai force et aide pour supporter dorénavant injustice et condamnation dans le silence et l’offrande.
Donne-moi ton orgueil, et je te donnerai Mon humilité.
Ensemble, nous nous tiendrons côte à côte pour racheter cette situation et pour le salut des âmes. Si tu devais tomber, dans ta faiblesse, Je serai là pour porter ce que tu ne peux pas porter, et Ma main te relèvera par la confession, et nous recommencerons »

Deuxième station : Jésus reçoit sa Croix

Deuxième station : Jésus reçoit sa Croix. Gravure sur bois, église Notre-Dame du Travail, Paris.

« Ensemble, nous gagnerons la victoire. Je suis toujours avec toi. Mon enfant, donne-Moi ton innocence perdue, toutes les blessures et les plaies du passé et du présent. Donne-Moi ta solitude et ta douleur. Donne-Moi ta pureté perdue, tes espoirs rompus et tes rêves brisés. Donne-Moi tes croix et je prendrai avec joie tes fardeaux Moi-Même.
Merci pour toutes ces fois où tu as porté la croix avec courage. Oui, malgré ta faiblesse, tu l’as fait pour les âmes que J’aime. Je guérirai les blessures de ton passé et de ton présent. Je te rendrai ton innocence et ta pureté. Je mettrai en ton cœur une nouvelle espérance, et tu renaîtras dans l’amour, la lumière, la beauté.
Ton innocence ressuscite dans Ma Résurrection.
Voici ton héritage : tu es Mon enfant, un enfant de Dieu. Sans ta bonne volonté, Je suis impuissant car J’ai besoin de ton amour pour m’aider à porter cette Croix de l’Innocence Crucifiée en ceux qui t’entourent, et aussi en toi-même. »

Troisième station : Jésus tombe pour la première fois

Troisième station : Jésus tombe pour la première fois. Gravure sur bois, église Notre-Dame du Travail, Paris.

« Mon enfant, donne-Moi toutes tes chutes et tes échecs, tes découragements et tes abandons : quand tu t’es détourné de Moi et que tu M’as écrasé de tes péchés, que tu as broyé Ma Vie Divine en toi et en d’autres. Donne-Moi tes retours sur toi-même, ta complaisance dans la tristesse et la mélancolie.
Laisse-Moi te donner en retour ma gratitude, pour chaque fois que tu as réussi à te relever et à continuer ton chemin. Permets-Moi de te remercier de t’être tourné vers Moi humblement avec un profond regret du cœur.
Je me réjouis avec toi à chaque nouveau commencement, sur ton chemin vers le Ciel. »

Quatrième station : Jésus rencontre sa Mère affligée

Quatrième station : Jésus rencontre sa Mère affligée. Gravure sur bois, église Notre-Dame du Travail, Paris.

« Mères et Pères, donnez-Moi votre peine et votre douleur lorsque vous ne pouvez pas secourir vos enfants souffrants, lorsque le péché et le mal vous les ravissent.
Donnez-Moi votre impuissance lorsque vous les voyez s’éloigner de Moi.
Enfants, donnez-Moi votre angoisse quand vous devez suivre des chemins que vos parents ne comprennent pas pleinement, et que vous ne pouvez pas expliquer.
Placez-vous dans le regard d’amour constant entre Ma Mère Très Pure et Moi-même, et tout s’arrangera. Je vous donne Ma Mère pour être votre Mère ! Je vous montre Mon Père, pour être votre Père. “Je Suis le Chemin, la Vérité, la Vie” (Jn 14, 6).
Venez, suivez-Moi sur ce chemin d’amour. »

Cinquième station : Simon de Cyrène vient en aide à Jésus

Cinquième station : Simon de Cyrène vient en aide à Jésus. Gravure sur bois, église Notre-Dame du Travail, Paris.

« Mon enfant, donne-Moi tous ces refus d’aider un autre lorsqu’il était en ton pouvoir de le faire. Donne-Moi toutes les occasions où tu as rendu le fardeau de quelqu’un d’autre plus lourd au lieu de l’alléger ; quand tu as résisté ou pris la Croix à contrecœur. Donne-Moi le fardeau de tes lâchetés. Je me souviendrai en échange de toutes les fois où tu as aidé quelqu’un d’autre, où tu as endossé joyeusement le poids de la douleur d’autrui, où tu as partagé le poids de Ma croix.
Je te guiderai et Je t’aiderai à l’avenir à mieux faire et à être plus généreux, car ce que tu fais à autrui, tu Me le fais à moi-même. »

Sixième station : Véronique essuie le visage de Jésus

Sixième station : Véronique essuie le visage de Jésus. Gravure sur bois, église Notre-Dame du Travail, Paris.

« Mon enfant, donne-Moi tout ce respect humain qui t’a empêché de “sortir du rang”, et de témoigner de mon amour devant tous, pensant d’abord à ce que d’autres pourraient penser de toi. Donne-Moi ta crainte d’être jugé, tes indifférences, ton manque de compassion, tes duretés de cœur. Je te donnerai de vivre sous Mon regard et non sous le regard des hommes. Je te donnerai la force dans la tendresse, les gestes d’amour dans la douceur et la discrétion. J’ai tant de personnes à consoler !
Donne-Moi ton regard hautain et les images qui éveillent en toi le trouble.
Je te donnerai Mes yeux de miséricorde et d’amour et Je purifierai ta mémoire et ton imagination. Toi et Moi, ensemble, nous consolerons Mes chers enfants. »

Septième station : Jésus tombe pour la deuxième fois

Septième station : Jésus tombe pour la deuxième fois. Gravure sur bois, église Notre-Dame du Travail, Paris.

« Mon enfant, donne-Moi le poids de tes péchés. Ils t’écrasent tant ! Tu as l’impression que tu n’as pas la force de te lever, et même quand tu y parviens, tu es trop faible pour ne pas retomber immédiatement. Alors, tu demeures dans la peine, et la souffrance.
Je suis venu te relever, pour prendre ce terrible fardeau qui t’écrase au point de désespérer. Donne-Moi simplement tes péchés, peu importe leur horreur. Je ne viens pas te condamner mais te consoler et t’aimer. Viens à Moi dans la confession !
Ne t’inquiète pas si tu ne sais pas par où commencer. Viens au prêtre et explique tes difficultés, et demande-lui de t’aider. Ainsi, viens à Moi souvent, Je t’attends. »

Huitième station : Jésus console les femmes de Jérusalem

Huitième station : Jésus console les femmes de Jérusalem. Gravure sur bois, église Notre-Dame du Travail, Paris.

« Mon enfant, donne-Moi toutes les fois où tu as négligé les prières à ton intention et à l’intention de ta famille. Quand tu as cessé de prier, te disant : “Personne n’écoute, ni n’entend mes prières, Dieu ne répond pas à mes prières, Dieu ne se soucie ni de moi ni de ma famille”. Donne-Moi toutes les prières auxquelles Je n’ai pas répondu à ta manière, et toutes les prières exaucées auxquelles J’ai répondu à Ma manière, mais que tu as rejetées. Toutes ces prières te mènent à la sainteté. Parfois ce don se présentera sous l’aspect de la souffrance, d’une perte ou d’une peine pour que ton âme grandisse en courage, en amour, en abnégation. Parfois, il sera enveloppé de joie, de paix et de bonheur. Il n’y a aucune prière de Mes enfants que Je n’exauce, parce que Je vous aime.
Toute la création te dit, tous les jours : “Je t’aime !”
Souviens-toi de Moi, car Je ne t’oublie jamais, même un seul instant. »

Neuvième station : Jésus tombe une troisième fois

Neuvième station : Jésus tombe une troisième fois. Gravure sur bois, église Notre-Dame du Travail, Paris.

« Mon enfant, donne-Moi toutes les fois où tu ne peux plus avancer, car je comprends bien ce que tu ressens ! Je gisais ici par amour pour toi. Donne-Moi ta détresse et crois au pouvoir de Mon Nom. Fais appel à Mon Nom : “Jésus”.
Je t’aime tant et Je te connais par ton nom. Donne-Moi toutes tes paroles inutiles, celles qui ont blessé les autres et qui t’ont blessé toi-même. Je mettrai sur ta bouche le silence de l’amour et les paroles de bénédiction et de louange. Regarde Ma Mère, dont le cœur si tendre me donna le courage de me relever et de continuer. »

Dixième station : Jésus est dépouillé de ses vêtements

Dixième station : Jésus est dépouillé de ses vêtements. Gravure sur bois, église Notre-Dame du Travail, Paris.

« Mon enfant, donne-Moi tous les biens que Je t’ai donnés au départ, mais dont tu as tellement de mal à te détacher. Donne-Moi tes biens les plus précieux et Je te donnerai la vraie liberté de cœur et d’esprit. Donne-Moi toutes tes richesses matérielles, intellectuelles et spirituelles.
Offre-Moi tout ce que Je t’ai donné, et en retour Je t’inonderai avec encore plus de grâces. Pourquoi as-tu peur ? Mon enfant ! Je Suis Dieu et bien capable de prendre soin de toi !
Donne-Moi ton manque de générosité et Je te donnerai toute Ma générosité. »

Onzième station : Jésus est cloué à la Croix

Onzième station : Jésus est cloué à la Croix. Gravure sur bois, église Notre-Dame du Travail, Paris.

« Donne-Moi tous tes mauvais gestes, tes mauvaises habitudes et tes déviations. Donne-Moi tout ce que tu as touché qui a sali ton corps, ton esprit, et ton âme. Je purifierai ton sens du toucher et j’ajusterai tes gestes et tes attitudes.
Je t’établirai dans le réel des choses bonnes et belles que J’ai créées pour toi. Donne-Moi toutes les fois où tu t’es plaint tandis que Je te proposais de demeurer avec Moi sur la croix par amour des autres.
Donne-Moi ta crainte pour toi et ta crainte pour les autres.
Moi, Je te donnerai le courage de devenir une victime volontaire de réparation et d’amour. Ne crains rien, Je suis avec toi, et regarde, ta Mère céleste nous accompagne ! »

Douzième station : Jésus meurt sur la croix

Douzième station : Jésus meurt sur la croix. Gravure sur bois, église Notre-Dame du Travail, Paris.

« Mon enfant, donne-Moi ta crainte de la souffrance et Je t’accompagnerai dans ta souffrance, te donnant la joie d’unir ensemble nos cœurs transpercés, avec Ma Mère, pour le salut du monde.
Donne-Moi ta révolte et ta crainte de la mort pour toi et pour ceux que tu aimes, car sur la croix, J’ai vaincu la haine et la mort ! Donne-Moi ton cri d’angoisse, et Je te donnerai le cri de la victoire : “Que Ta volonté soit faite”.
Tu n’as qu’à te souvenir de Moi, et la vie en Ma présence t’appartiendra ! »

 Treizième station : Jésus repose dans les bras de sa Mère

Treizième station : Jésus repose dans les bras de sa Mère. Gravure sur bois, église Notre-Dame du Travail, Paris.

« Mon enfant, donne-Moi ton innocence crucifiée. Donne-Moi tous tes manques de tendresse et de chaleur humaine, du passé et du présent.
Repose-toi et abandonne-toi, dans les bras de l’Amour Maternel que J’ai pour toi.
Fais appel à ta Mère céleste. Ses bras reçoivent ton esprit, ton corps et ton âme blessée. Tu es autant son enfant que Moi-même. Ses larmes intercèdent pour toi. Aime-la ! combien Elle t’aime ! »

Quatorzième station : Jésus est mis au tombeau

Quatorzième station : Jésus est mis au tombeau. Gravure sur bois, église Notre-Dame du Travail, Paris.

« Repose ici dans le silence.
Mon enfant, donne-Moi tout ce qui, en toi, a goût de solitude et de mort. Je te donnerai la confiance, la foi, l’amour de Ma volonté, le goût de la Vie, le désir de Mon Amour et de l’amour fraternel. Tu n’es jamais seul, pas même un seul instant. Donne-Moi ton vide et ton néant.
Je te donne Ma plénitude. Donne-Moi tes larmes et ton chagrin, je te donne Ma paix, Mon espérance et Ma Résurrection Glorieuse. »

Crédit photo : Évariste Lefeuvre (photos prises à Notre-Dame du Travail, Paris).

À demain !

3 commentaires

  1. Bien le bonjour de la Belgique,
    C’est par un ami que depuis qq jours je reçois votre très belle animation religieuse qui spirituellement m’enrichit beaucoup. Cordial merci à M. le curé d’Avioth et à vous qui le soutenez dans cette démarche de Foi ! Michel DEMOULIN de Virton.

  2. Merci pour cette belle méditation du Chemin de Croix qui fait entrer dans une juste intériorité et la prière. Les sculptures des stations viennent-elles d’Avioth? En communion avec vous, avec tous ceux qui souffrent et qui luttent en eux-mêmes et pour tant de souffrants…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *