Rassemblement scout

Les « routiers » Scouts d’Europe sur les routes de nos campagnes

En regardant par la fenêtre les jours de la Toussaint, les habitants d’Avioth et des environs auront l’occasion d’assister à un bien étrange spectacle. En effet, une centaine de « routiers » scouts âgés de 17 à 25 ans, venus des quatre coins de Belgique, participeront à leur traditionnel pèlerinage de la Toussaint qui cette année les mènera jusqu’à notre belle basilique d’Avioth. Les filles, quant à elles, marcheront avec leurs homologues françaises sur les chemins de Paray-Le-Monial (Saône-et-Loire).

Que viennent-ils donc faire là, ces garçons ? Perdus au coin de nos forêts et villages, à se geler les pieds, cheveux au vent et sac au dos, au lieu de rester tranquillement chez eux ou de siroter une bonne bière belge au coin d’un café ? Au programme, de la marche bien sûr, mais aussi des rencontres et des retrouvailles, des moments de réflexion sur le dépassement et le don de soi, des temps de service nécessaires à la vie en autonomie (qu’il s’agisse de monter leur tente ou d’allumer leur feu afin de manger chaud malgré les températures automnales). Et surtout, des temps de prière et de cœur à cœur avec le Seigneur, à travers une veillée de prière, l’eucharistie quotidienne et des temps de prière personnelle.

Pour beaucoup de ces jeunes, ce pèlerinage est aussi l’occasion de lâcher leurs téléphones portables et leurs tracas du quotidien, et de partager une fraternité simple et vraie que seule peut offrir une vie dans la nature et des soirées autour du feu de camp. Et parce que, pour expliquer « La Route », rien ne vaut une discussion avec un routier, n’hésitez-pas à les saluer et à leur donner un peu d’eau si vous les croisez sur votre chemin, ils auront grand plaisir à pouvoir vous parler.

A l’image des pèlerins de Saint Jacques de Compostelle qui partaient autrefois de la basilique, souhaitons-leur de pouvoir cheminer vers la sainteté !

Les scouts d’Europe sont présents dans 18 pays européens, dont 30 000 adhérents en France et 2 500 Belgique, et ont été reconnus mouvement d’éducation par l’Eglise.



 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *