Jour 32 : Dimanche de la Miséricorde

Le 30 avril 2000, le Pape Jean Paul II proclamait ce 2° dimanche de Pâques « Dimanche de la miséricorde. »


Le 8 décembre 2015, le Pape François inaugurait le Jubilé de la miséricorde, une année sainte qui devait mettre au cœur de l’attention le Dieu miséricordieux qui invite tous les hommes à revenir chez Lui.

En cette année solennelle, une Porte Sainte avait été ouverte à Avioth, et la basilique avait accueilli les pèlerins du Jubilé, leur proposant un parcours de miséricorde destiné à les amener, par étapes, à un approfondissement de leur vie de foi.

C’est pourquoi, ce matin, j’ai choisi de célébrer la messe en la basilique.

Message de l’Abbé Vannesson

32 jours que nous tenons prière quotidienne. Nous pourrions être tentés soit de mesurer nos progrès, soit de baisser les bras devant nos difficultés. La seule tentation dangereuse serait de nous enorgueillir de nos réussites. Ne nous inquiétons pas, la prière n’a rien à voir avec la recherche de performance ou d’idéal. Il nous revient de prier et non d’estimer la valeur de notre prière.

« Vois mon Dieu comme je ne suis pas prêt, comme je ne suis pas digne de te recevoir, comme je suis distrait même en ta présence, comme je suis parfois loin de Toi, comme je suis parfois insatisfait de ma prière. Ouvre ton cœur à la pauvreté de ma prière ; donne-moi de m’en remettre à ta miséricorde. Tes disciples eux-mêmes ont reconnu qu’ils ne savaient pas prier. Nous t’offrons ce moment qui s’ouvre afin que tu le remplisses de ta présence ; Toi qui vis et règne avec le Père dans l’unité du Saint Esprit pour les siècles sans fin. Amen. »

1. Signe de croix

Au nom du père et du fils et du Saint-Esprit. Amen.

2. Silence

(Je fais un temps de silence pour me mettre en présence du Dieu qui est Présence … et si les distractions m’assaillent, que ma dernière pensée me ramène vers Dieu.)

3. Entrons dans la prière de l’Église

Puisque Tu fais miséricorde…

La miséricorde est l’être intime de Dieu, son cœur de Père, sa bienveillance envers les hommes et le monde, son attribut ultime, l’expression la plus haute de sa justice. La miséricorde, telle que l’Écriture Sainte nous la dévoile, c’est Dieu saisi aux entrailles par ma détresse, qui vient à mon secours et me délivre.

Acte de consécration du monde entier à la Miséricorde Divine – par Jean Paul II

Dieu, Père miséricordieux,
qui as révélé Ton amour dans ton Fils Jésus-Christ,
et l’as répandu sur nous dans l’Esprit Saint Consolateur,
nous Te confions aujourd’hui le destin du monde et de chaque homme.
Penche-toi sur nos péchés, guéris notre faiblesse, de tout mal délivre-nous,
fais que tous les habitants de la terre fassent l’expérience de ta miséricorde,
afin qu’en Toi, Dieu Un et Trine,
ils trouvent toujours la source de l’espérance.
Père éternel,
pour la douloureuse Passion et la Résurrection de ton Fils,
accorde-nous ta miséricorde,
ainsi qu’au monde entier !
Amen.

4. Évangile

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean (20, 19-31)

« Huit jours plus tard, Jésus vient »

C’était après la mort de Jésus. Le soir venu, en ce premier jour de la semaine, alors que les portes du lieu où se trouvaient les disciples étaient verrouillées par crainte des Juifs, Jésus vint, et il était là au milieu d’eux. Il leur dit : « La paix soit avec vous ! » Après cette parole, il leur montra ses mains et son côté. Les disciples furent remplis de joie en voyant le Seigneur. Jésus leur dit de nouveau : « La paix soit avec vous ! De même que le Père m’a envoyé, moi aussi, je vous envoie. » Ayant ainsi parlé, il souffla sur eux et il leur dit : « Recevez l’Esprit Saint. À qui vous remettrez ses péchés, ils seront remis ; à qui vous maintiendrez ses péchés, ils seront maintenus. » Or, l’un des Douze, Thomas, appelé Didyme (c’est-à-dire Jumeau), n’était pas avec eux quand Jésus était venu. Les autres disciples lui disaient : « Nous avons vu le Seigneur ! » Mais il leur déclara : « Si je ne vois pas dans ses mains la marque des clous, si je ne mets pas mon doigt dans la marque des clous, si je ne mets pas la main dans son côté, non, je ne croirai pas ! » Huit jours plus tard, les disciples se trouvaient de nouveau dans la maison, et Thomas était avec eux. Jésus vient, alors que les portes étaient verrouillées, et il était là au milieu d’eux. Il dit : « La paix soit avec vous ! » Puis il dit à Thomas : « Avance ton doigt ici, et vois mes mains ; avance ta main, et mets-la dans mon côté : cesse d’être incrédule, sois croyant. » Alors Thomas lui dit : « Mon Seigneur et mon Dieu ! » Jésus lui dit : « Parce que tu m’as vu, tu crois. Heureux ceux qui croient sans avoir vu. » Il y a encore beaucoup d’autres signes que Jésus a faits en présence des disciples et qui ne sont pas écrits dans ce livre. Mais ceux-là ont été écrits pour que vous croyiez que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu, et pour qu’en croyant, vous ayez la vie en son nom.

Parole du Seigneur –Louange à Toi, Seigneur Jésus !

Chant interprété par le chœur qui était attendu à Avioth ce 25 avril, pour un concert et une messe.

5. Homélie

La première parole du Ressuscité : « la Paix soit avec vous » … C’était le salut juif habituel… mais quand même, c’est une étrange salutation après tout ce qu’on vient de vivre ! La crainte, l’angoisse des derniers mois avant l’arrestation de Jésus, l’horreur de sa Passion et de sa mort, la nuit du Jeudi, la journée du vendredi, et ce silence du samedi, une fois Jésus mis au tombeau … Est-ce qu’on peut être dans la Paix… comme si rien n’était arrivé ? Et en même temps, c’est fou, mais c’est bien vrai quand même : Il est bel et bien vivant… et, pour le prouver, il montre ses plaies qui sont les marques de la crucifixion. Au passage, je remarque que les marques sont bien là dans ses mains, ses pieds, son côté : la Résurrection ne gomme donc pas la mort. Alors, même si cela paraît fou, Saint Jean nous dit « Les disciples furent remplis de joie ! » C’est inouï ce qui leur arrive ! Et, à ce moment-là, Saint Jean continue : « Jésus leur dit de nouveau : La Paix soit avec vous ». Alors, ils peuvent réellement être dans la Paix… non pas comme si rien n’était arrivé… mais malgré ce qui est arrivé : parce que cette Paix du Ressuscité est très au-delà de ce qui peut arriver ! « Ayant ainsi parlé, Jésus répandit sur eux son souffle, et il leur dit : Recevez l’Esprit-Saint. Á qui vous remettrez ses péchés, ils seront remis ; à qui vous maintiendrez ses péchés, ils seront maintenus. » On est frappés du lien entre le don de l’Esprit et la mission de réconciliation : dans la Bible, l’Esprit est toujours donné pour une mission ; et il n’y a pas d’autre mission en définitive que de réconcilier les hommes avec Dieu : tout le reste en découle. C’est un ordre, un commandement que Jésus donne : « De même que le Père m’a envoyé, moi aussi, je vous envoie. » Allez annoncer que les péchés sont remis, c’est-à-dire pardonnés. Soyez les ambassadeurs de la réconciliation universelle. Et, si vous n’y allez pas, cette Nouvelle de la Réconciliation ne sera pas annoncée : le Père sollicite votre collaboration pour cela. « Comme le Père m’a envoyé… » : on a ici, de la bouche même de Jésus-Christ, un résumé de toute sa mission; c’est comme s’il nous disait : « Le Père m’a envoyé pour annoncer la réconciliation universelle, pour annoncer que les péchés sont pardonnés, que Dieu ne tient pas des comptes des péchés des hommes; annoncer une seule chose : que Dieu est Miséricorde… à votre tour, je vous envoie pour la même mission. » Le seul péché, celui qui est la racine de tous les autres, c’est de ne pas croire à l’amour de Dieu : vous donc, je vous envoie, allez annoncer à tous les hommes l’amour de Dieu.

6. Prière universelle

Sûrs de notre foi et confiants en ta miséricorde, Père, nous te présentons nos demandes pour les femmes et les hommes de notre temps.

Refrain : Dans ta miséricorde, Seigneur, écoute-nous.

  • Père de miséricorde, en ce jour de clôture de l’octave de Pâques, regarde ton Église dans le visage de pauvreté qu’elle offre aujourd’hui. Pour que la confiance qu’elle met en Toi annonce ton amour jusqu’aux extrémités de la terre, nous te prions.
  • Père de miséricorde, vois le mal qui sévit sur cette terre : pandémie, guerres, persécutions, migrations. Pour que nous sachions soutenir les responsables politiques et humanitaires quand ils bâtissent un monde plus fraternel, nous te prions. 
  • Père de miséricorde, entends la souffrance de ceux qui peinent, de ceux qui se réfugient dans toutes sortes d’addictions. Pour qu’ils rencontrent des témoins du Ressuscité, avec le pape François, nous te prions.
  • Père de miséricorde, tu nous envoies annoncer la paix et la réconciliation à tous nos frères et sœurs. Pour que nous soyons artisans de paix, assoiffés de justice, miséricordieux, vivant les béatitudes du Royaume, nous te prions.

7. Notre Père

Notre Père, qui es aux cieux,
que ton nom soit sanctifié,
que ton règne vienne,
que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour.
Pardonne-nous nos offenses,
comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés.
Et ne nous laisse pas entrer en tentation
mais délivre-nous du Mal.

Amen.

8. Salve Regina

Selon la demande de saint Bernard de passage à Avioth, le Salve Regina est chanté à la fin de chaque office dans la Basilique.

9. Envoi

Il a pour nom Miséricorde.

À demain

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *